-Des disques ?
-Attendez. Grand orchestre de jazz.
-Du jazz ! Glenn Miller!
-Glenn Miller!
-Oui, si vous voulez… Y en a d’autres aussi. Avec des trompettes comme ça. Borchain est mort pour rien.
-Pourquoi vous dites ça ?
-Parce que c’est lui qui avait. ..le plus d’argent. Donc, il aurait eu la maison, ..le trésor… et les disques.
-Qui aurait voulu le tuer ?
-Je sais pas.
-Elle, peut-être.
-Ah non ! Je ne suis pas une tueuse.
-Tu faisais quoi, dans le cellier?
-Je rangeais.
-C’est Fred que tu rangeais là ! Tu baisses vite ta culotte, Thérèse. T’espères quoi ?
-Rien du tout! Il est gentil, c’est tout !
-“Gentil”, et ton douanier, alors ? T’es quoi ?!! Une innocente ou une vraie salope ?
-Arrêtez de vous crêper le chignon. Allons, mesdames !
-Oh, oh !
-Y a deux morts qui reposent ici !
-Je veux plus te voir ici !
-C’est Fred qui me commande !
-“Monsieur Fred” ! Putain !
-Silence !